Où dormir en Nouvelle-Calédonie ?

A l’autre bout du monde, au large de l’Australie, l’archipel de la Nouvelle-Calédonie est un bout de paradis tropical, loin du tourisme de masse. Ses plages de sable blanc, son large territoire très peu habité et la culture kanake unique des habitants attirent chaque année des visiteurs pour un voyage loin de l’agitation occidentale. Pour découvrir les différentes îles et les immenses territoires de la Grande Terre, il faut avoir en tête un certain nombre d’éléments. Parmi ceux-là, savoir où dormir en Nouvelle-Calédonie est essentiel, mais parfois difficile. En effet, avec les grandes distances, les nombreuses îles et la quantité d’hébergements disponibles assez limitée, on peut vite être perdu.

L’objectif de ce guide sur l’hébergement en Nouvelle-Calédonie est justement de vous présenter les différentes zones du pays, leur intérêt et leurs particularités. Ainsi qu’une sélection d’endroits où dormir adaptés aux différents profils de voyageurs, en fonction de leurs envies, de leur budget et du temps qu’ils peuvent consacrer à leur séjour.

L’essentiel pour choisir où  loger en Nouvelle-Calédonie

Avant d’entrer dans la description des endroits à cibler pour sélectionner son ou ses hébergements sur la Grande Terre et dans les autres îles de la Nouvelle-Calédonie, voici l’essentiel à connaître, d’un point de vue touristique.

Durée de séjour

Avec 24h de vol depuis la France, il vaut mieux prévoir d'y rester un minimum de 2 semaines pour découvrir les trésors de l'archipel. Cependant, même avec 3 semaines, il faudra faire des choix.

Transports

Pour circuler sur l'île principale comme sur les autres, une voiture est indispensable. Longs trajets en ferry et vols intérieurs bien plus rapides sont disponibles pour rejoindre les îles depuis Nouméa.

Meilleure saison

Paradis tropical, la Nouvelle-Calédonie connaît une saison de pluies torrentielles, voire des cyclones. Les bonnes saisons sont donc l'hiver austral et la saison sèche, entre mai et novembre.

Budget conséquent

Entre le billet d'avion, les vols intérieurs, la durée de séjour importante et le coût général de la vie élevé, la Nouvelle-Calédonie est une destination plutôt coûteuse. Prévoyez votre budget en conséquence.

Séjourner sur l'île des Pins

Décor de carte postale idyllique, l'île des Pins est la plus connue de l'archipel, destination privilégiée des voyages de noces. Le choix le plus luxueux pour dormir dans un cadre tropical de rêve.

Dormir sur une des îles Loyauté

Les îles Loyauté, au nord de la Grande Terre, sont un endroit privilégié où loger. Lifou, la plus grande, offre un concentré de l'archipel, Ouvéa possède une immense plage et Maré ne manque pas de charme.

Loger sur la Grande Terre

L'île principale, la Grande Terre, est immense. Lors d'un road-trip, il vaut mieux prendre plusieurs hébergements. Certains sur la côte ouest bordée de jolies plages, d'autres à l'est, plus montagneuse et sauvage.

Dormir à Nouméa ?

La capitale et sa région concentre plus de la moitié de la population, et plusieurs lieux culturels majeurs. On peut n'y dormir que quelques jours avant de découvrir le reste du pays, bien plus mémorable.

Îles et zones où dormir en Nouvelle-Calédonie

Vous avez désormais dans les grandes lignes les informations à bien avoir en tête avant de choisir où loger en Nouvelle-Calédonie. Entrons dans le cœur du sujet avec la revue des principales îles et des zones de la Grande Terre où nous vous proposons de séjourner.

Dormir sur l'île des Pins : sable blanc et eaux turquoises

Baie d'Oro sur l'île des Pins en Nouvelle-Calédonie

Tout au sud de l'archipel, l'île des Pins est la plus connue, pour les arbres qui lui ont donné son nom mais surtout pour son décor magique : plages et lagons. Dormir là est donc idéal pour beaucoup de voyageurs à la découverte de ce petit paradis, surtout qu'il y a beaucoup de choses à y voir.

A ce sujet, voici les lieux et expériences à ne pas manquer lors de votre séjour à Kunié, l'autre nom de l'île :

  • la magnifique baie d'Oro et sa piscine naturelle, un lieu magique pour une petite plongée avec masque et tuba.
  • non loin de là, la baie d'Upi, qu'on peut visiter en pirogue depuis Vao, la plus grande et la seule ville.
  • dans les terres, vous pourrez découvrir au terme d'une petite randonnée dans la végétation luxuriante la grotte de la reine Hortense, ou grimper sur le point culminant des lieux, le pic N'Ga, lors d'une randonnée plus sportive.
  • et bien d'autres endroits encore, pour vous baigner, faire de la plongée et déguster des langoustines ou bougna, le plat traditionnel de l'archipel.

Peu importe l'endroit où vous choisirez de dormir, il faudra forcément vous déplacer en voiture ou scooter. En effet, les lieux sont trop éloignés les uns des autres pour les parcourir à pied, avec plusieurs kilomètres de route à chaque fois. Cependant, les trajets en voiture ne sont pas longs, et vous pourrez donc vous loger un peu n'importe où sans être jamais à plus de 20 minutes de tout. Sinon, sachez que la plupart des hébergements peuvent vous organiser des sorties et excursions pour découvrir les quatre coins de Kunié.

Autre info pratique : rejoindre les lieux est possible depuis la Grande Terre, par avion et bateau. La compagnie aérienne locale, Air Calin, dessert l'aérodrome de Moué en 40 minutes de vol depuis Nouméa. Un bateau est aussi disponible pour un voyage de 2h30, mais ne passe que le matin et le soir, et pas tous les jours ! Prévoyez bien votre planning en conséquence, et consultez le site de la compagnie maritime ici.

L'île des Pins n'est pas très peuplée, et les commerces, bars et restaurants sont peu nombreux. Ne vous attendez donc pas à faire la fête la nuit, ce n'est pas le principe de cette destination. Heureusement, suivant le type d'établissement où vous choisirez de loger, il sera souvent possible de se restaurer sur place. Les hôtels les plus luxueux possèdent tous en effet au moins un restaurant, et les gîtes et pensions plus modestes proposent de dîner sur place (à réserver le matin).

Enfin, concernant justement les types d'hébergements, il y a en gros deux possibilités : des complexes hôteliers haut de gamme ou le choix de dormir "chez l'habitant" dans une petite maison d'hôte. Dans les deux cas, les prix sont assez élevés, à la hauteur du cadre naturel incroyable.

Hôtel pour loger sur l'île des Pins

Le Méridien

€€€

Magnifique hôtel 5 étoiles en bord de plage, ce complexe fait partie de la chaîne prestigieuse du Méridien et offre une expérience de grand luxe. Tous les services d'un établissement de ce standing sont disponibles : service de navette, restaurants de grande qualité, activités nautiques, visites de l'île des Pins. Rien à redire sur ce cadre idéal pour des vacances parfaites, coupées du monde.

Loger à Lifou : un concentré de tout l'archipel

Île de Lifou

Plus grande et plus peuplée des îles Loyauté, au nord de la Nouvelle-Calédonie, Lifou présente de nombreux visages : falaises, baies et plages somptueuses, récifs coralliens mais aussi villages tribaux kanak, églises anciennes ou grottes reculées. Il est pratiquement indispensable d'y passer au moins quelques jours, et donc de dormir sur place.

Elle paraît petite à côté de la Grande Terre, mais ne vous y trompez pas : Lifou fait plus de 1000km², soit par exemple la moitié de la Réunion ! Il y a donc de nombreuses choses à voir et à y faire, mais voici déjà quelques idées sur ce qui vous attend là-bas :

  • parmi les plus belles plages, celle de Luengoni est la plus connue et la plus belle, mais Kiki beach, plus difficile d'accès, vaut aussi le détour. Il y en a bien d'autres encore, comme celle de Peng.
  • au-delà du snorkeling avec simple masque et tuba, dans la baie de Jinek par exemple, il est possible de faire des sessions de plongée plus profonde. Une agence locale en propose au village d'Easo, entre autre.
  • et bien sûr, découvrir la culture coloniale, avec les petites églises, mais surtout les tribus kanaks, à 1000 lieues du style de vie de la métropole. La case de la Grande chefferie de Hnathalo est d'ailleurs un des plus beau exemple d'habitation traditionnel de toute la Nouvelle-Calédonie.

Prenez le temps de profiter de chaque lieu, et tenez compte de l'ambiance locale, où on n'apprécie vraiment pas les touristes pressés, exigeants ou impolis ! N'imaginez donc pas un planning minuté : on galère parfois un peu à trouver la route, ou à contacter le propriétaire des lieux. Une voiture est aussi indispensable pour circuler, étant données les distances.

Niveau animation, comme partout en Nouvelle-Calédonie hors de Nouméa, le rythme est calme et la vie nocturne est quasiment inexistante. Vous n'irez pas dormir à Lifou pour sortir en club ! Repérez donc les petits restaurants pas trop loin de là où vous avez choisi de loger, ou organisez-vous pour dîner sur place, car, la nuit venue, vous pourriez sinon devoir aller dormir le ventre vide... Pour les commerces, vous en trouverez bien sûr à Wé, la capitale, mais aussi dans les petites localités de Xépénéhé ou Mou.

Lifou est une destination loin du tourisme de masse. Même si on y trouve un tout petit nombre hôtels, la plupart des voyageurs choisissent de dormir dans des maisons d'hôtes, où les propriétaires connaissent bien les lieux et proposent parfois eux-mêmes des excursions et visites. Par rapport à d'autres parties de l'archipel, il y a d'ailleurs pas mal de choix, car Lifou reste une des îles les plus peuplées, avec seulement 10 000 habitant quand même !

Oasis de Kiamu

€€

A 10km à l'est de Wé, cet hôtel propose tous les services nécessaires à un séjour réussi : restauration, location de voiture, organisation d'activités, piscine et plage privée. Prix très corrects pour des chambres simples et propres.

Dormir à Ouvéa : l'autre île paradisiaque

Vue d'Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie

Si l'île des Pins est la plus connue, Ouvéa, plus petite, est la plus proche de l'image qu'on se fait d'un paradis tropical. Dormir là, au bord d'une immense plage de sable blanc, avec vue sur la mer transparente, est vraiment le rêve d'un voyage de noces.

Toute en longueur, Ouvéa ne possède qu'une route principale qui s'étire du du nord au sud. Celle-ci borde la plage de Mouli, la plus longue du Pacifique parait-il, sur près de 25 kilomètres. Pour rejoindre les lieux, comme ailleurs, vous aurez le choix entre un vol d'une petite heure depuis Nouméa, ou 4h de bateau. Bien sûr, la plupart des voyageurs choisissent ensuite de loger plusieurs jours sur place pour profiter de l'atmosphère unique du petit atoll. Au-delà de la simple baignade, voici les activités et lieux les plus connus :

  • autour du pont de Mouly se trouve la zone idéale pour le snorkeling : tortues, raies et poissons de toutes sortes y sont nombreux et peu farouches.
  • dans la même baie, les falaises de Lékiny sont vraiment uniques. Il est interdit de se baigner dans cette réserve naturelle, mais vous pourrez découvrir la faune marine et parcourir à pied les falaises lors d'une sortie en bateau disponible sur place.
  • comme autre sortie, il est possible de visiter sur une journée les Pléiades du sud, un groupe d'îlots au sud d'Ouvéa. Vous côtoierez requins, tortues, poissons multicolores, et si vous avez de la chance, des raies manta dans les différents "sports" de plongée au cours de cette balade.
  • comme autres lieux à voir sans forcément y passer la journée, il y a au sud la pointe du Mouly, de petites églises. En choisissant de loger plusieurs jours là, il serait dommage de rater ce qu'on peut découvrir facilement sur place.

Ouvéa est principalement habitée par les kanaks, et, ici encore plus qu'ailleurs, vous aurez vraiment l'occasion de les côtoyer, car ils tiennent la plupart des commerces, hébergements, restaurants et activités touristiques. L'auto-stop est très toléré voire habituel comme partout en Nouvelle-Calédonie. Si vous apprenez à respecter le rythme local, sans être trop stressé, c'est un excellent moyen de transport qui permet aussi d'en savoir plus sur le quotidien des habitants. Sinon, louez un scooter ou une petite voiture.

Encore une fois, pas d'animation le soir, et commerces rares. Il y a peu d'endroits où loger à Ouvéa pour les visiteurs, quelques campings et maisons d'hôte. Prenez-y vous donc en avance pour trouver où loger pour quelques jours.

Hébergements à Ouvéa

Le Beaupré

€€

Bungalows sympathiques pour ce petit hôtel aux tarifs raisonnables pour Ouvéa. Son vrai plus est son restaurant, qui sert une cuisine locale vraiment savoureuse. Bonne situation au milieu de l'île.

Paradis Ouvéa

€€€

Emplacement idéal sur le plus beau site de la plus paradisiaque des îles pour ce complexe hôtelier de bungalows. Hébergement de standing et restauration sur place de bonne qualité. Tarifs élevés, justifiés par les prestations et l'isolement d'Ouvéa.

Dormir dans la brousse de la côte ouest de la Grande Terre

Côte ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie

La Grande Terre, île principale qui représente plus de 90% de la surface de la Nouvelle-Calédonie, est séparée dans sa longueur par une chaîne montagneuse, responsable de deux climats très différents. La côte ouest se distingue par son paysage unique de savane plutôt sèche. Lors d'un road trip, il est indispensable d'y passer et d'y dormir au moins quelques jours pour en découvrir les merveilles.

Nouméa concentre la majorité de la population, et les localités de la "brousse" (toute la région hors capitale) sont vraiment petites. Parmi celles de la côte ouest, les plus importantes intéressantes sont Bourail et Koné et leurs alentours. C'est probablement là que vous trouverez où loger lors de votre séjour, à quelques exceptions près.

La région est vraiment étendue, et il y a 1000 choses à voir et à faire. Voici un petit aperçu de se vous pourrez y découvrir :

  • en quittant Nouméa vers le nord, vous croiserez d'abord la petite ville de La Foa, qui mérite l'arrêt pour son mélange des cultures kanake et coloniale.
  • Bourail est au cœur de la région d'élevage, où les cow-boys locaux surveillent à dos de cheval les troupeaux des stations, les ranchs locaux. Ne manquez pas la plage de Poé, à quelques kilomètres, et la Roche Percée, structure imposante qui domaine une magnifique baie.
  • plus au nord, à plusieurs heures de route, dans la région de Koné, se trouve le coeur de Voh, rendu célèbre par un cliché de Yann Arthus-Betrand. Beaucoup de voyageurs choisissent de "casser la tirelire" pour survoler cette formation végétale à la forme si reconnaissable.

En fonction de vos choix, choisissez bien où dormir sur la Grande Terre, car les distances sont parfois trompeuses et les trajets longs. Bourail, au coeur de la région, est déjà à 2h de route de Nouméa/ Comme déjà évoqué, il vous faudra une voiture pour circuler. Il existe en effet quelques bus et il est théoriquement tout à fait gérable de se déplacer en stop, mais quasiment aucun visiteur ne choisit cette option. Trop de distance, trop peu de passage. Pratiquement tous les endroits où loger ont un parking très proche, et vos hôtes vous indiqueront sans problème les meilleurs coins à visiter et les activités à ne pas manquer. Enfin,  toujours d'un point de vue pratique, sachez que seuls les principaux bourgs vous proposent facilement de quoi dîner ou faire des courses : pensez-y avant de partir à l'aventure dans l'arrière-pays.

Les hôtels et autres hébergements touristiques sont assez peu nombreux, et il vous faudra faire des compromis sur les prix et les distances si vous ne réservez pas à l'avance. Prenez donc le temps de vous renseigner à temps pour avoir le choix.

Hébergements et locations sur la côte ouest

Hibiscus

€€

Dans Koné, ce petit établissement offre des chambres très correctes et un bon service de restauration. Mais c'est surtout là que sont organisées les sorties en ULM pour survoler le cœur de Voh, le moment fort d'un voyage dans la région.

Sheraton Deva Spa & Golf Resort

€€€

Expérience grand luxe dans ce complexe de la chaîne internationale renommée. Décoration de très bon goût, inspirée des constructions traditionnelles. Nombreuses activités et excursions, buffet et restaurant excellents. L'établissement le plus luxueux pour une pause de quelques jours lors de votre tour de la Nouvelle-Calédonie.

Se loger sur la côte est de la Grande Terre : mer et montagne

Côte est de la Nouvelle-Calédonie

Si la côte ouest est plus aride, la végétation est bien plus luxuriante à l'est ! Plus petite, cette côté orientale est globalement plus attrayante pour les visiteurs de passage qui choisissent souvent d'y loger plus longtemps. Les paysages y sont en effet magnifiques, entre mer et montagne.

La partie la plus intéressante de cette côte se situe vers la province nord, près de Poindimié, la plus grande localité, et de Hienghène, la plus touristique. Pour rejoindre cette région, le mieux est de passer par la côte ouest, avec le prendre la route transversale depuis Koné. Celle-ci donne déjà un bel aperçu du secteur. Comptez quand même une bonne heure de route depuis Koné, ou 4 heures depuis Nouméa si vous rejoignez directement les lieux depuis la capitale sans loger sur le chemin.

Ici aussi, il y a a énormément de choses à voir, encore que plus que sur l'autre côte. Prévoyez de dormir dans le secteur au moins 2 ou 3 jours, et ne manquez pas entre autre :

  • la formation rocheuse de la Poule de Hienghène, dans la baie de la petite ville. Un joli point de vue non loin de la route permet de profiter du panorama.
  • plus au nord, le bac de Ouaieme est le seul moyen de continuer son périple, et beaucoup de voyageurs s'arrêtent là. C'est une aventure à lui tout seul de la prendre.
  • en descendant vers le sud, la route côtière, avec la montagne qui rejoint presque la mer, et ses mangroves, est vraiment magnifique.
  • la capitale du secteur, Poindimié, est un arrêt classique où beaucoup de visiteurs choisissent de dormir. C'est un haut-lieu entre autre de la plongée, avec masque et tuba voire bonbonne.
  • questions plages, il y en plusieurs très sympathiques. Celle du "billet de 500" est connue pour sa formation rocheuse qui a orné le billet de ce montant, mais d'autres la valent tout à fait.

Encore une fois, même si les déplacements sont plus restreints dans cette région moins étendue, les activités et possibilités de visites sont nombreuses. Renseignez-vous auprès de vos hôtes pour découvrir les secrets de la région, et prenez le temps de découvrir les plages. Tout en respectant la coutume auprès des kanaks et en vérifiant bien que l'accès aux lieux est libre.

En dehors des "grandes" villes, peu de commerces et presque aucun restaurant. Au niveau des hébergements, ici aussi, vous aurez le choix entre quelques rares hôtels classiques, ou des chambres d'hôtes. Réservez bien à l'avance et prévoyez éventuellement de commander vos repas à l'avance.

Recommandations pour dormir sur la côte est de la Grande Terre

Koulnoue Village

€€

Ce complexe hôtelier de bungalows, avec sa plage privée, et ses nombreuses activités proposées, est plutôt orienté détente et plage. Il est cependant bien placé près de Hienghène et un donc un point de chute pratique pour visiter la région. Bon choix pour un budget raisonnable.

Tieti

€€

Décoration soignée pour ces bungalows près de Poindimié, sur une plage un peu isolée et très au calme. Bonne alternative plus au sud de la région pour découvrir les alentours.

Dormir à Nouméa ? Quel quartier choisir ?

Où dormir à Nouméa en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est une destination plutôt nature, où l'intérêt est de découvrir les quatre coins de l'archipel : la capitale n'est pas forcément l'endroit où dormir. Cependant, il serait dommage de ne pas y passer quelques jours et donc de loger à Nouméa un minimum, voire un peu plus pour découvrir la région. Voici quelques conseils sur les endroits où logerà Nouméa.

Avec près de 200 000 habitants dans son agglomération, la ville est de taille respectable, une cité portuaire avec une forte activité industrielle autour de l'exploitation du nickel. Au sud du centre-ville se trouvent les quartiers les plus huppés, en bord de mer, tandis que le nord est beaucoup plus résidentiel et, il faut le dire, bien moins riche.

Au delà du choix de son hébergement, voici quelques lieux et activités incontournables de Nouméa :

  • il faut reconnaître que le centre-ville manque de charme, avec ses nombreux immeubles préfabriqué sans grand intérêt. Passez quand même sur la Place des Cocotiers, en plein centre, et ne ratez pas le marché de Nouméa, aux étals débordants de produits locaux, ni la cathédrale Saint-Joseph.
  • pour les plages, direction le sud, pour la baie des Citrons et l'anse Vata, les plus chics et agréables de la capitale. C'est aussi là que se concentre le plus la vie nocturne. Avec leurs bars et restaurants, ce sont les lieux les plus animés de la ville, de l'île et du pays !
  • s'il y a un lieu à voir en Nouvelle-Calédonie, c'est le centre culturel Tjibaou. De nombreux artistes y réinventent au quotidien les traditions kanakes dans ce lieu d'échange tourné aussi vers l'international. On peut y passer quelques heures pour découvrir et observer le dynamisme de la scène contemporaine calédonienne.

En choisissant de loger à Nouméa, vous aurez aussi un bon point de chute pour découvrir sa proche région. Voici des idées de lieux à visiter aux alentours, parmi les plus connus :

  • à une heure de route vers l'est, le Parc de la Rivière Bleue est une vaste réserve naturelle aux paysages exceptionnels. Vous pourrez y pratiquer de nombreuses activités "nature" : randonnée, kayak ou encore sortie VTT. Une bonne journée sur place à prévoir.
  • des excursions à la journée sont proposées vers le phare Amédée, perdu sur son tout petit îlot paradisiaque. Pris en charge directement depuis votre hébergement, au programme : trajet en bateau, repas typique, plongée, démonstration de danses et d'activités traditionnelles. Attraction touristique "phare" du secteur.
  • accessible à la journée toujours, la région du Grand Sud, dont le Parc de la Rivière Bleue fait partie, mérite la balade. Avec ses paysages de terres rouges et de forêts vertes, la zone est vraiment sauvage. Les lieux les plus connus sont la baie du Prony ou le barrage de Yaté.

Concernant les hébergements, le secteur le plus agréable et avec l'offre la plus fournie est le sud du centre, près des plages. Restaurants, bars, commerces, proximité de la mer, la zone est tournée vers les visiteurs, et c'est donc l'endroit le plus sympathique. Bien sûr, d'autres parties de la ville proposent aussi des endroits où loger, mais ces zones sont plus résidentielles et plus isolées. Cela peut tout à fait convenir avant de partir pour la visite de la Grande Terre. Cependant, même si Nouméa ne connaît pas une grande criminalité, elle reste une ville importante : prenez-le en compte si vous choisissez de dormir dans un quartier moins central.

Propositions où loger dans Nouméa

Auberge de jeunesse de Nouméa

Excellent rapport qualité/prix pour la seule auberge de jeunesse de tout le pays. Propre et fonctionnelle, elle est bien placée tout proche du centre, et propose non seulement des dortoirs mais aussi des chambres privées

Beaurivage

€€

Juste en face de la Baie des Citrons, ce grand hôtel moyen de gamme est un bon choix pour profiter de la plage et être bien placé à Nouméa. Décoration simple et sobre, prix très corrects, parking privé et gratuit, rien à redire pour le tarif.

Hilton Noumea La Promenade Residences

€€

Juste en face de la plage de l'Anse Valta, ces appartements tout équipés dans une résidence aux services nombreux (piscine, salle de sport, service d'étage, etc...) profitent d'un emplacement idéal dans la zone huppée de la ville. Bon choix pour profiter de Nouméa quelques jours en famille, par exemple.

Loger à Maré : une alternative à Lifou

Aquarium naturel à Maré en Nouvelle-Calédonie

Petite sœur de l'île principale de l'archipel des Loyautés, Maré est moins visitée que Lifou, et encore plus sauvage. Elle a cependant ses propres atouts, que nous présenterons ici afin que vous puissiez vous faire une idée avant de choisir où loger dans les îles Loyauté.

Avec moins de 6000 habitants, couverte majoritairement de forêt, Maré est une île luxuriante et sauvage, à la végétation magnifique. Ses plages ne sont pas en reste, même si la concurrence à ce sujet est rude en Nouvelle-Calédonie.

Si vous décidez d'y loger quelques jours, voici les différentes activités et lieux touristiques :

  • la petite capitale de l'île, Tadine, offre le minimum vital en terme de commerce. C'est là que vous débarquerez si vous venez en bateau, et le point de rendez-vous des croisières. En passant, découvrez
  • au sud-ouest de Tadine, un bassin forme un aquarium naturel réputé, où il est facile d'observer de nombreux poissons depuis le bord.
  • plusieurs lieux méritent de s'y arrêter : le point de vue du Saut du Guerrier, les grottes de Pethoen ou encore le gouffre du Trou de Bone.
  • enfin, les plages sont souvent désertes et dignes des décors de carte postale. C'est au sud qu'on en trouve le plus : faites confiances aux personnes que vous croisez pour vous donner leurs meilleurs spots.

Vraiment sauvage, il n'y a pas beaucoup d'endroits où dormir à Maré. Loger chez l'habitant est la principale solution disponible, mais vous pourrez trouver une chambre dans un hôtel si vous préférez.

Il est compliqué, sauf à rester de nombreuses semaines en Nouvelle-Calédonie, de visiter chaque île. Même dans ce cas, vous ne pourrez en voir chaque recoin. La plupart des visiteurs choisissent donc de dormir à Lifou ou à Maré, sans découvrir les deux, et la majorité choisit Lifou. Sa cadette a pourtant ses propres charmes. Dans tous les cas, vous ne regretterez pas de choisir Maré, il n'y a ici pas de mauvais choix !

Carte de nos recommandations d’hébergements

En guise de résumé final, voici la carte des différents hébergements présentés dans ce guide pour loger en Nouvelle-Calédonie. Ce plan permet aussi de retrouver les différentes zones de la Grande Terre et les îles. Les hôtels ou locations sont identifiés par budget selon un code de couleur (vert pour les hébergements pas cher, bleu pour la gamme moyenne et rouge pour les plus luxueux).

Ainsi s’achève notre guide sur l’hébergement en Nouvelle-Calédonie. Vous avez pu y découvrir les différentes parties de l’archipel, avec leurs centres d’intérêt, leur ambiance et le type de logement qu’on peut y trouver. Cela devrait pouvoir vous aiguiller lors de l’organisation de votre séjour sur cette terre unique, riche de sa culture, de son ambiance et de ses paysages sans équivalent ailleurs. Vous ne pourrez probablement tout y voir et tout y faire, mais sachez prendre votre temps et profiter de cette découverte.